PREMIÈRE VARIÉTÉ DE POIS CHICHE À HAUT RENDEMENT MISE AU POINT À L'AIDE DU RÉTROCROISEMENT ASSISTÉ PAR MARQUEUR (MABC) PUBLIÉ EN ÉTHIOPIE - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

PREMIÈRE VARIÉTÉ DE POIS CHICHE À HAUT RENDEMENT MISE AU POINT À L'AIDE DU RÉTROCROISEMENT ASSISTÉ PAR MARQUEUR (MABC) PUBLIÉ EN ÉTHIOPIE

Partager

PREMIÈRE VARIÉTÉ DE POIS CHICHE À HAUT RENDEMENT MISE AU POINT À L'AIDE DU RÉTROCROISEMENT ASSISTÉ PAR MARQUEUR (MABC) PUBLIÉ EN ÉTHIOPIE


L’Éthiopie est devenue le premier pays au monde à commercialiser une telle variété de pois chiche

Dans une première, le Comité national de diffusion des variétés (NVRC) d’Éthiopie a annoncé le lancement d’une variété de pois chiches à haut rendement mise au point en collaboration avec l’ICRISAT, à l’aide de rétrocroisements avec marqueur (MABC).

Variété de pois chiche Geletu. Photo: ICRISAT
La variété 'Geletu' a été nommée en l'honneur du Dr Geletu Bejiga, éminent scientifique des légumineuses, de l'Institut éthiopien de recherche agricole (EIAR). La variété a été officiellement publiée pour la production commerciale et recommandée pour une adoption plus large dans les zones tropicales sèches semi-arides et dans les zones agro-écologiques humides. La variété obtenue le plus haut rendement en grains, soit 3 822 kg / ha à Arsi Robe, en Éthiopie, ce qui se traduit par un avantage de rendement de 15% par rapport à la variété de contrôle 'Teketay' et de 78% de plus que le contrôle local. Geletu avec une taille de graine moyenne et un poids de 100 graines allant de 28,0 à 39,9 grammes a des feuilles composées. Dans des conditions éthiopiennes, la variété a présenté une résistance à la fusariose et à la pourriture des racines avec une note de 3 et 2 respectivement sur une échelle de 1 à 9 (où 1 = exempt de maladie, 9 = tué par la maladie).

Le Centre de recherche agricole de Debre Zeit (DZARC), l’EIAR a reçu la pépinière / lignée internationale MABC3F4 de l’ICRISAT et l’a évalué en Éthiopie dans le cadre du partenariat dans le projet Tropical Legumes I, financé par la Fondation Bill & Melinda Gates dans le cadre du Programme Génération Challenge du CGIAR en 2011- Campagne agricole de 2012 et plus tard évaluée avec d’autres lignées pendant quatre saisons en Éthiopie.

Les performances de la nouvelle variété ont été supérieures à celles des contrôles locaux et nationaux lors des évaluations finales des essais nationaux multi-sites conduits dans sept zones agro-écologiques différentes: Akaki, Ambo, Arsi Robe, Chefe Donsa, Debre Zeit, Hosanna et Jari (Sirinka) au cours d'une période de deux ans (2015-2017) Des chercheurs de DZARC, de l’IEAR et de l’ICRISAT ont mené les essais sur plusieurs localisations.L'équipe des éleveurs comprenait les Drs Assefa Funga, Nigussie Girma, Million Eshete, Lijalem Korbu, Asnake Fikre, Dagnachew Bekele, Ridwan Mohamed, Fasil Hailu, Amin Fedlu, Genet Mengistu et Mekasha Chichaybelu.

Le Dr Peter Carberry, directeur général de l'ICRISAT, a salué les efforts de collaboration de l'ICRISAT-EIAR dans le cadre des projets Tropical Legumes: «Le rôle de partenaires nationaux tels que l'EIAR est essentiel pour la traduction des résultats de la recherche en produits de sélection moléculaire sur le terrain. exemple de créer cet impact. "

«Nous espérons avoir de telles collaborations avec l'ICRISAT pour faire progresser l'agriculture éthiopienne», a déclaré le Dr Mandefro Nigussie, directeur général de l'EIAR.

«L’identification d’un marqueur moléculaire (point sensible QTL) pour la tolérance à la sécheresse par l’ICRISAT est en soi une contribution scientifique importante, mais voir le programme national éthiopien utiliser des méthodes de sélection modernes et transposer avec succès la technologie sous la forme d’une technologie adaptée aux conditions locales et tolérante à la sécheresse la variété est une première. Et cela représente également une contribution substantielle pour les petits exploitants du pays », a déclaré le Dr Jeff Ehlers, chargé de programme principal à la Fondation Bill & Melinda Gates.

Le Dr Jean-Marcel Ribaut, alors directeur du programme CGIAR Generation Challenge, qui a financé le projet sur les légumineuses tropicales I pour l'ICRISAT et l'EIAR grâce à un investissement de la Fondation Gates, a déclaré: "L'ICRISAT et l'EIAR ont rempli leur promesse de faire passer la génomique des laboratoires sur le terrain" .

Le Dr Asnake Fikre, sélectionneur régional de pois chiches à l'ICRISAT, en Éthiopie, a déclaré: «Cela fait du bien d'être la première génération à adopter la sélection moléculaire dans le programme d'amélioration du pois chiche, ce qui a fait de l'Éthiopie le premier pays à commercialiser une variété de pois chiches reproductrice. libérer une variété de sélection moléculaire car certaines lignées MABC ont montré de bonnes performances dans le pays.

Le Dr Chris Ojiewo, ancien sélectionneur régional de pois chiches, a collaboré avec des chercheurs de l’EIAR à l’évaluation des lignées MABC.

Le développement de la gamme MABC libérée a été possible grâce aux efforts d'une équipe multidisciplinaire de scientifiques représentant la génomique, la sélection et la physiologie des cultures au siège de l'ICRISAT. Par exemple, l’équipe de génomique dirigée par le Dr Rajeev Varshney, directeur du programme de recherche sur les gains génétiques et chercheur principal du projet Légumineuses tropicales, a procédé à l’identification des marqueurs, à la sélection des marqueurs d’avant-plan et des marqueurs d’arrière-plan. 

L'équipe de sélection par génération de rétrocroisements assistée par marqueurs, dirigée par le Dr Pooran Gaur, directeur du programme de recherche pour l'Asie et le coordonnateur des objectifs pour le pois chiche dans le projet sur les légumineuses tropicales, a effectué des travaux de développement et d'évaluation sur le terrain; et les docteurs L. Krishnamurthy et Junichi Kashiwagi, anciens physiologistes des cultures à l'ICRISAT, ont mené des travaux sur la physiologie des cultures.

S'exprimant sur le succès de la sélection moléculaire, le Dr Gaur a déclaré: «Je suis ravi de constater que la première variété de sélection moléculaire de pois chiche a été développée à partir des lignées parentales JG 11 développées ensemble par ICRISAT et par JNKVV et ICC 4958, issues de la collection de germplasm de ICRISAT. Nous espérons avoir une adoption plus large de cette nouvelle variété et continuerons à travailler pour améliorer les rendements en pois chiches en Éthiopie ».

La sortie du premier produit de sélection moléculaire en Éthiopie nous donne beaucoup plus de satisfaction que la publication dans des revues Nature. Nous sommes heureux de voir que la recherche en génomique sur les pois chiches va au champ des agriculteurs », a déclaré le Dr Rajeev K Varshney. Il a ajouté: «L'intégration des technologies moléculaires dans les programmes de sélection est un besoin urgent d'améliorer le rendement, la nutrition et de relever les défis mondiaux tels que le changement climatique.

Geletu a été développé à partir du croisement JG 11 × ICC 4958 avec pedigree [(JG 11 × ICC 4958) × 3 * JG 11] - 29] après l'introduction d'un QTL-hotspot pour les caractères liés à la tolérance à la sécheresse en utilisant un rétrocroisement assisté par marqueur identifié par les chercheurs de l'ICRISAT. et ses collaborateurs (publié dans The Plant Genome 6 doi: 10.3835 / plantgenome2013.07.0022).


A.G.M

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here