L'IRENA et l'ONU s'accordent pour lutter conjointement contre la désertification grâce aux énergies renouvelables - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

L'IRENA et l'ONU s'accordent pour lutter conjointement contre la désertification grâce aux énergies renouvelables

Partager

L'IRENA et l'ONU s'accordent pour lutter conjointement contre la désertification grâce aux énergies renouvelables


L'Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA) et le Secrétariat de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (UNCCD) unissent leurs forces pour soutenir l'adaptation au changement climatique et la résilience et pour mettre en œuvre les objectifs de développement durable de l'ONU par le biais des énergies renouvelables.

Dans un protocole d'accord signé aujourd'hui par Francesco La Camera, directeur général de l'IRENA, et Ibrahim Thiaw, secrétaire exécutif de l'UNCCD, les deux organisations sont convenues d'accroître le renforcement des capacités en énergies renouvelables et les investissements sur le terrain, ainsi que de mieux comprendre le lien entre les terres et les énergies renouvelables. et entreprendre des activités de sensibilisation communes. L'accord a été signé en marge de la Conférence des parties à la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (COP14) qui se déroule actuellement à New Delhi, en Inde.

«Aujourd'hui, les énergies renouvelables sont l'outil d'action pour le climat le plus efficace disponible. Mais les énergies renouvelables peuvent également jouer un rôle important dans la lutte contre la désertification et la dégradation des sols », a déclaré le Directeur général de l'IRENA, Francesco La Camera. «En signant le protocole d'accord signé aujourd'hui, nous entendons renforcer la collaboration avec l'ONU dans le cadre d'activités de soutien par pays et par région qui accélèrent le déploiement des énergies renouvelables, en tant que composante d'une stratégie plus large visant à élargir l'accès à l'énergie, à favoriser le développement durable, la biodiversité et la résilience climatique.

« L'énergie renouvelable est l'une des solutions pour restaurer les terres, car elle peut aider à conserver les aliments ou à développer des systèmes d'irrigation. Les domaines de coopération sont nombreux » , a déclaré le Secrétaire exécutif de la Convention, Ibrahim Thiaw, ajoutant qu'il s'attendait à ce que les énergies renouvelables fassent partie des questions pouvant être soulevées par nos Parties dans leurs efforts visant à enrayer et à inverser la dégradation des sols.

L'énergie durable peut stimuler les efforts de restauration et de conservation des terres et améliorer la durabilité économique des projets entrepris. Par exemple, les énergies renouvelables peuvent électrifier les centres de santé ruraux, apporter des solutions au secteur agroalimentaire et réduire la pauvreté grâce à des projets intégrés de développement des communautés rurales. Dans des régions comme l'Afrique et en particulier le Sahel, une production supplémentaire de bioénergie par le biais d'activités de restauration des terres peut générer d'autres avantages en allégeant la charge énergétique liée à la sécurité tout en générant des emplois et des revenus, réduisant ainsi la pauvreté.


A.G.M

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here