Energie renouvelable : des coûts de production en baisse - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

Energie renouvelable : des coûts de production en baisse

Partager

C’est l’Agence internationale des énergies renouvelables (Irena), par le biais d’un rapport, qui l’a annoncé : le prix des énergies renouvelables a baissé de plus de 10 % en un an, et la tendance ne semble pas s’inverser. Produire de l’énergie renouvelable coûte moins cher qu’auparavant, et c’est particulièrement le cas dans certains secteurs.

Le solaire connaît une baisse particulièrement notable

Comme l’Irena (organisation réunissant 150 États) l’explique dans son rapport, le coût de production de la bioénergie a baissé de 14 %, celui du photovoltaïque, de l’éolien terrestre et de l’énergie hydraulique de 12 % et celui de l’énergie éolienne et offshore de 1 %. Mais la plus grosse baisse revient au solaire, avec jusqu’à 26 %.
Autre exemple d’une constante sur le long terme, on note que le coût de l’éolien terrestre a diminué de près de 44 % durant les 25 dernières années.

Les facteurs de réduction des coûts de production énergétique

Quel est le facteur ayant permis une telle baisse des coûts ? Tout d’abord, dans le secteur du solaire et de l’éolien, c’est le matériel qui bénéficie d’une baisse importante des prix. Par répercussion, l’Irena affirme que plus des 3/4 de l’énergie éolienne terrestre et des 4/5 e de la capacité solaire photovoltaïque mises en œuvre en 2020 produiront de l’électricité moins chère que les centrales au charbon, au pétrole ou au gaz.

Des bémols dans la production d’énergies renouvelables

Malgré un aspect très positif quant au coût de la production des énergies renouvelables, l’Agence internationale de l’énergie (AIE) relève également une nouvelle tendance : leur production a stagné en 2018, une première depuis 2001.

Ainsi, en 2018, l’augmentation des capacités renouvelables enregistrée dans le monde ne représentait que 60 % de l’effort permettant de limiter l’impact de l’énergie sur le réchauffement climatique. Comme l’explique le directeur général de l’Irena, Francesco La Camera, « Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour accélérer les énergies renouvelables si nous voulons atteindre les objectifs de l’accord de Paris sur le climat ».


Source: lesechos.fr


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here