Cacao: Le prix plancher de 2600 $ (1504178 FCFA) la tonne convenu entre la Côte d’Ivoire , le Ghana avec des acheteurs, n’aurait pas l’appui de d’autres pays producteurs - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

Cacao: Le prix plancher de 2600 $ (1504178 FCFA) la tonne convenu entre la Côte d’Ivoire , le Ghana avec des acheteurs, n’aurait pas l’appui de d’autres pays producteurs

Partager

Le prix minimum du cacao fixé à 2 600 dollars la tonne, convenu entre la Côte d’Ivoire et le Ghana avec des acheteurs pour la campagne 2020/21, n’aurait pas l’appui d’autres pays producteurs, a déclaré vendredi le vice-président de l’Organisation mondiale des producteurs de cacao.
Sayina Riman, qui assume également les fonctions de président de l’Association du cacao du Nigéria, a déclaré que la décision des deux pays avait été prise sans consulter d’autres producteurs. Le Nigeria est le quatrième producteur mondial de cacao.

Côte d’Ivoire et Ghana


Les deux pays d’Afrique de l’Ouest (Côte d’Ivoire et Ghana) représentent près des deux tiers de la production mondiale, mais ils n’exercent qu’une influence limitée sur les prix internationaux du cacao, qui sont restés bas ces dernières années en raison de la surproduction.

Riman a déclaré dans un communiqué que 2 600 dollars la tonne étaient meilleurs que les fluctuations de prix qui pouvaient parfois descendre en dessous de 1 500 dollars, mais que le plancher convenu était toujours inférieur à celui pour lequel le repère devait être basé sur le coût de production.

« Nous avons discuté avec les acheteurs pour obtenir un prix raisonnable pour les fèves de cacao, mais cela ne doit pas être fait sans la contribution d’autres acteurs de la chaîne de valeur », a déclaré Riman.

Des représentants de toute l’industrie se sont rencontrés la semaine dernière à Accra, capitale du Ghana, pour discuter d’un prix plancher unique des fèves de cacao produites au Ghana et en Côte d’Ivoire afin de protéger les moyens de subsistance des agriculteurs.

Les commerçants, les fabricants et les transformateurs ont accepté le prix plancher proposé de 2 600 dollars la tonne, mais ont demandé une réunion technique le 3 juillet pour examiner les détails de sa mise en œuvre, ont annoncé les ministères ghanéen et ivoirien de l’Agriculture.

Les prix à la ferme au Nigéria ont diminué cette année. Ils sont tombés à environ 720 000 nairas (2 353 dollars) par tonne, contre 850 000 nairas en janvier. Bien que les prix devraient se redresser à la suite du nouveau prix plancher, les perspectives de production ont été atténuées par les fortes pluies.

Riman a déclaré que d’autres producteurs consultaient et proposeraient une position uniforme sur le développement dans quelques jours. La question doit également être soumise à la prochaine réunion de l’Organisation internationale du cacao (ICCO) en septembre en Côte d’Ivoire.


 La Rédaction 

Source : intellivoire.net

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here