HIVERNAGE AU SÉNÉGAL : LES INONDATIONS ET LES DÉGÂTS DES PLUIES, UN ÉTERNEL RECOMMENCEMENT - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

HIVERNAGE AU SÉNÉGAL : LES INONDATIONS ET LES DÉGÂTS DES PLUIES, UN ÉTERNEL RECOMMENCEMENT

Partager

HIVERNAGE AU SÉNÉGAL : LES INONDATIONS ET LES DÉGÂTS DES PLUIES, UN ÉTERNEL RECOMMENCEMENT


Les fortes pluies enregistrées ces derniers jours au Sénégal ont mis certaines populations dans le désarroi. Les régions comme Dakar Kaolack, Kolda, Ziguinchor entre autres ont subi des conséquences  négatives des pluies. Les eaux stagnantes ont bloqué la circulation des personne et des biens surtout dans la banlieue dakaroise plus précisément dans la commune de Keur Massar, les parcelles assainies, les cites de Rufisque et d’autre localités.

Très récemment, le mardi 21 juillet 2020, la SOTRAC de Keur Massar a été envahi par les eaux qui ont rendu difficile les déplacements. Les habitants étaient obligé de pré positionner des briques pour faciliter la circulation des personnes afin d’éviter de patauger dans les eaux boueuses. Ce phénomène constitue un véritable problème pour les dakarois parce que même avec des précipitations moyennes, les rues sont impraticables, des maisons et des écoles sont inondés. Précisément à l’école élémentaire de Keur Mbaye Fall alors que les cours continuent pour la préparation des examens du CFEE. 

Plus grave encore à Kaolack où la commune de Ndiendeng a subits lundi des dégâts avec l’affaissement du pont qui la ralliait au reste de la région. Ce phénomène entraîne le ralentissement de nombreuses activités économiques telles que le transport en commun surtout en cette approche de la fête de tabaski. Il faut également retenir que plus de 58 villages dépendent de ce pont qui aujourd’hui ne peut être au service des populations.

La structure sanitaire régionale de Ziguinchor n’est pas aussi en reste. Les eaux ont inondés certains services de l’hôpital notamment celui de la chirurgie et le bloc opératoire a été touché. Selon pascal Faye, conseillé en communication du directeur de l’hôpital, l’inondation a été causée par les travaux en cours du nouveau service des urgences.

A Kolda, trois villages ont été touché par ce phénomène naturel, il s’agit de Sinthiang Lima, Saré Konko et Linkring. Dans ces localités, des vivres ont été détruits par l’eau de pluie et des toits emportés par le vent et même des arbres ont été déracinés. Ces villages appartenant à la commune rurale de Medina el hadj ont pu recevoir l’aide de l’Etat du Sénégal qui, par la voie du ministre de l’agriculture et de l’équipement rural Moussa Baldé a donné à chacune d’elle une tonne de riz et la somme de 1 million de franc CFA.

Malgré que l’AFD (agence française de développement) accompagne l’Etat du Sénégal dans la lutte contre les inondations, en mobilisant un financement du fond vert climat qui est estimé à plus de 2 milliards de dollars sur la période de 2016-2035. Fonds qui a pour but de renforcer les infrastructures de drainages et planifier les écosystèmes urbains au Sénégal.

Pourtant, La capitale sénégalaise continue de souffrir des problèmes d’inondations depuis des années. A cet effet, les habitants réclament l’installation de dispositifs pour évacuer les eaux boueuses dans les quartiers.


Par Amélia DACOSTA
Journaliste AGM

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here