Côte d’Ivoire : Le Gouvernement vole au secours des acteurs du secteur agricole, 150 milliards FCFA décaissés à leur profit - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

Côte d’Ivoire : Le Gouvernement vole au secours des acteurs du secteur agricole, 150 milliards FCFA décaissés à leur profit

Partager

Côte d’Ivoire : Le Gouvernement vole au secours des acteurs du secteur agricole, 150 milliards FCFA décaissés à leur profit


Le Gouvernement ivoirien passe de l’acte à la parole. Des chèques ont été remis aux unités opérationnelles d’exécution du programme d’urgence agricole ce lundi 15 juin 2020, à la salle des fêtes de l’immeuble de la Caistab, à Abidjan Plateau. En présence du Premier ministre par intérim et du ministre de l’Economie et des Finances.

A l’apparition du coronavirus, la Côte d’Ivoire a à l’instar de plusieurs pays mis en place des fonds en vue de soutenir les principales filières de l’économie nationale, notamment l’anacarde, le coton, l’hévéa, le palmier à huile, le cacao, le café, la production vivrière, maraichère et fruitière. Ces fonds devraient leur permettre de relancer leurs activités ralenties ou suspendues dû à la pandémie de la Covid-19.

Estimés à 300 milliards FCFA, le plan de soutien aux filières d’exportation et de production alimentaire à travers le programme d’urgence agricole, devrait permettre aux acteurs d’avoir une bouffée d’oxygène. « Cette allocation est prévue pour être prise en charge sur deux exercices budgétaires 2020 et 2021 à raison de 150 milliards FCFA / an dont pour la 1ère année 30,8 milliards FCFA pour les partenaires techniques et financiers », a déclaré le ministre de l’Economie et des finances Adama Coulibaly.

«La clé de dépense se repartie comme suit : 79, 54 milliards FCFA en soutien aux filières d’exportation notamment les filières anacarde, coton, hévéa palmier à huile, banane dessert, ananas et mangue. 39,96 milliards FCFA en soutien aux filières alimentaires, notamment les filières riz et autres productions vivrières, aviculture, porc et élevage en développement, acquaculture et pêche artisanale », a-t-il détaillé.

Le ministre de l’Agriculture et du développement rural Kobenan Kouassi Adjoumani a au nom de ses collègues  félicité l’ensemble des acteurs aussi bien au niveau des filières que des ministères techniques concernés et de la primature qui ont œuvré à la mise en place de ce programme d’urgence.

« Le Conseil Présidentiel qui a approuvé ledit programme lui a octroyé 150,78 milliards de Francs CFA pour rendre effectif son démarrage », a précisé le patron de l’Agriculture ivoirienne. Aussi, a-t-il traduit sa reconnaissance au Président Alassane Ouattara et à son Premier ministre Amadou Gon Coulibaly dont le ministre Hamed Bakayoko assure l’intérim.
Et de lancer aux acteurs des filières alimentaires : « Nous sommes en pleine saison pluvieuse. Il faut donc aller vite, très vite même. Dès cette semaine, vous devrez être sur le terrain si nous voulons que les ressources mises à notre disposition produisent les effets attendus. Et nous n’avons pas d’autre alternative que de réussir ».



AGM
Source

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here