SALON INTERNATIONAL DE PARIS, LE SÉNÉGAL, LA COTE D’IVOIRE ET LE MALI ŒUVRENT POUR INTÉGRATION OUEST AFRICAINE EN AGRICULTURE - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

SALON INTERNATIONAL DE PARIS, LE SÉNÉGAL, LA COTE D’IVOIRE ET LE MALI ŒUVRENT POUR INTÉGRATION OUEST AFRICAINE EN AGRICULTURE

Partager

SALON INTERNATIONAL DE PARIS, LE SÉNÉGAL, LA COTE D’IVOIRE ET LE MALI ŒUVRENT POUR L’INTÉGRATION OUEST AFRICAINE EN AGRICULTURE


La 57eme Edition du salon international de l’agriculture qui se tient à paris a permis aux ministres sénégalais, malien et ivoirien en charge de l’agriculture d’avoir des échanges sur comment développer le secteur agricole de ses trois pays. Au cours des visites dans les stands le mardi 25 février, ces derniers ont trouvé l’occasion de se donner mutuellement des conseils afin de pouvoir pérenniser leur engagement pour le développement des pays africains dans le domaine de l’agriculture.

L’intégration économique des pays ouest africains est le principal objectif de ces trois hommes. A cet effet, Ils veulent mener une politique agricole adapté aux réalités agro écologiques du continent. L’agence de presse sénégalaise informe que le ministre malien de l’agriculture Moulaye Ahmed Boubacar a plaidé pour une mutualisation des forces et potentialités dans le domaine de l’agriculture. 

Toujours Selon lui, tout ce qui intéresse le Sénégal en termes d’enjeux agricoles doit aussi intéresser le Mali ou la Cote d’ivoire. Le ministre sénégalais Moussa Baldé pour sa part, a campé son débat sur un projet d’adaptation climatique. Il pense aussi que l’agriculture est l’un des meilleurs leviers pour l’intégration sous régionale. Allant dans le même sens, il a invité ses homologues à travailler d’urgence sur l’adaptation économique car ces pays ont tous le même climat, les mêmes atouts et les mêmes défis.  En ce sens la cote d’ivoire est prête à partager son expérience en matière agricole puisque le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani a invité ses voisins africains à s’inspirer de ce qui se fait dans son pays.

Rappelons que le salon international de l’agriculture a débuté le 22 février et se poursuit jusqu’au 1er mai 2020. Le thème général de cette Edition est : l’agriculture vous tend les bras. Des exposants en ont aussi profité pour présenter leur projet autour de cette rencontre de 10 jours. Un ingénieur agricole camerounais  du non de Flavien Koutchma avec sa plateforme « Save Our agriculture » a indiqué dans les lignes de RFI qu’il évolue dans le développement de l’aquaponie c’est-à-dire un système qui unit la culture de plantes et l’élevage de poissons. Un projet qui, selon lui fonctionne en Afrique car il reçoit des commandes en ligne.

La participation des pays au salon international d’agriculture de paris est aussi une opportunité pour les africains de trouver des partenaires qui puissent leur permettre de se déployer dans plusieurs pays.



Par Amélia Dacosta
Journaliste stagiaire

AGM

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here