Mali : 5è édition de la campagne de reboisement de la Coordination des Jeunes du Mandé 500 plants d’anacarde réalisés sur une superficie de 2 ha à Nanguila - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

Mali : 5è édition de la campagne de reboisement de la Coordination des Jeunes du Mandé 500 plants d’anacarde réalisés sur une superficie de 2 ha à Nanguila

Partager

Mali : 5è édition de la campagne de reboisement de la  Coordination des Jeunes du Mandé 500 plants d’anacarde réalisés sur une superficie de 2 ha à Nanguila

La Coordination des Jeunes du Mandé (CJM) a réalisé un champ d’anacarde d’une superficie de 2 ha à Nanguila, dans la Commune de Niagadina. C’était au cours de la  5è édition de sa campagne de reboisement. Cette activité a été couplée à la  « Nuit du Mandé ».

Les jeunes du Mandé ont respecté la tradition en organisant, du 27 au 28 juillet dernier, la campagne de reboisement de l’édition 2019 à Niangadina, l’une des 115 municipalités qui composent la coordination.

Au cours de ces journées, les jeunes ont sensibilisé leurs parents sur l’importance de planter des arbres et de la protection de la forêt contre la coupe abusive des bois.
La spécificité de cette année a été l’organisation de la   « Nuit Mandingue » animée par d’éminents griots du Mandé.

Elle a porté sur la paix, la concorde et comment contribuer au développement du pays en général.
Le maire de la Commune de Niagadina, Lassina Traoré a d’emblée indiqué que « la plantation des arbres est un symbole plein de sens. Aujourd’hui est un grand jour ».

Il a ainsi invité les populations, ses administrés à faire de la plantation des arbres et de leur protection leurs actions prioritaires. Poursuivant que le Mali est confronté aujourd’hui à un impératif de reboisement. Désormais, personne ne doit couper des arbres, a-t-il averti.

Et de demander aux habitants de sa commune de saisir cette belle opportunité pour planter des arbres,  « les jeunes sont venus nous donner une belle leçon de vie, pour l’avenir. Quand le pays sera reboisé, la pluie va revenir », a-t-il soutenu.

Pour sa part, le président du CJM, Dr. Sékou Keïta s’est dit satisfait de la mobilisation de tout le village autour de l’activité. A son tour, il a déploré la dégradation de la forêt,  « l’avenir, c’est la jeunesse, nous devons contribuer à la protection de nos forêts parce que le désert avance et le changement climatique est une réalité ».

Le premier responsable des jeunes d’appeler les populations à planter des arbres pendant le mois d’Août et de veiller à leur protection. Il a aussi invité les jeunes à pérenniser les acquis en protégeant le champ d’anacardes mis à la disposition de la jeunesse,  « celui qui plante un arbre n’a pas vécu inutile », a-t-il conclu.

Quant à Mamadou Konaté, PDG de l’Entreprise (EGK), ressortissant du village, il a lancé que les jeunes sont en train de montrer la bonne voie,  « si on avait fait avant eux, le niveau de désertification que le Mandé subit aujourd’hui ne serait pas aussi avancé », a-t-il indiqué.

Puis, le parrain de l’évènement d’interpeller ainsi les plus jeunes : « c’est l’occasion pour vous de prendre date, parce que, si tous les jeunes du Mali faisaient autant dans leur contrée, le Mali se recouvrirait de verdure dans très peu de temps ». Avant de conclure que  « la voie est bonne, il faut la suivre »


Source: L'indépendant

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here