Financement de l’agriculture béninoise : 5,6 milliards FCFA du FAD pour la filière anacarde - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

Financement de l’agriculture béninoise : 5,6 milliards FCFA du FAD pour la filière anacarde

Partager

Financement de l’agriculture béninoise : 5,6 milliards FCFA du FAD pour la filière anacarde

Le Fonds africain de développement (FAD) vient d’accorder une subvention de 5 671 001 680 FCFA, soit plus de 9,5 millions de dollars US au Bénin pour le financement du Projet d’appui au développement de la filière anacarde et de l’entreprenariat agricole, apprend-on auprès de l’agence Xinhua à Cotonou.

Projet d’appui au développement de la filière anacarde et de l’entreprenariat agricole est destiné à contribuer à la réduction de la pauvreté à travers l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle. Spécifiquement, explique un communiqué du ministère de l’Agriculture du Bénin cité par l’agence Xinhua à Cotonou, dimanche 04 aout 2019. Ce même projet va favoriser le développement de l’entreprenariat agricole, l’accroissement durable des revenus des acteurs de la filière anacarde ainsi que l’amélioration notable de la productivité.

Ainsi, près de 20 000 hectares de plantations et 30 000 producteurs ou prestataires de service seront impactés dans six communes du département des Collines (au Centre du pays). Selon une note du ministère béninois de l’Agriculture et de l’élevage, «l’ambition du gouvernement est de rendre la filière anacarde, deuxième culture d’exportation du Bénin après le coton, plus compétitive et performante au plan organisationnel et économique.»

Il s’agit, explique cette note, de créer les conditions favorables à l’accroissement de la production en la faisant passer de 120 000 tonnes en 2015 à 300 000 tonnes l’an à l’horizon 2021 ; à la promotion des unités de transformation et au renforcement des capacités organisationnelles des acteurs pour la mise en marché de produits de qualité marchande.

L’objectif sectoriel du projet est de contribuer à la réduction de la pauvreté et à l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Bénin. L’objectif spécifique visé est de contribuer à l’accroissement durable des revenus des acteurs et la productivité de la filière de l’anacarde dans le pôle de développement agricole.

Les bénéficiaires directs sont les producteurs d’anacarde ; les commerçants de noix d’anacarde; les transformateurs des noix brutes de cajou ; les exportateurs et l’Interprofession de la filière de l’anacarde (IFA) et ses démembrements régionaux et départementaux. De façon indirecte, le projet bénéficiera aux populations qui consommeront les produits finaux, ainsi qu’aux acteurs impliqués ou associés à divers niveaux.

Le groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a pour objectif premier de faire reculer la pauvreté dans ses pays membres régionaux en contribuant à leur développement économique durable et à leur progrès social.

A cet effet, il mobilise des ressources pour promouvoir l’investissement dans ces pays et leur fournit une assistance technique ainsi que des conseils sur les politiques à mettre en oeuvre. En 2015, les banques multilatérales de développement se sont entendues pour poursuivre des objectifs communs, connus sous le vocable Objectifs de développement durables (ODD).

A.G.M
Source : Agence Xinhua à Cotonou.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here