SÉNÉGAL: COUPE ABUSIVE DES ARBRES DE CAILCEDRA (KHAYA SENEGALENSIS) DANS LA REGION DE SEDHIOU - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

SÉNÉGAL: COUPE ABUSIVE DES ARBRES DE CAILCEDRA (KHAYA SENEGALENSIS) DANS LA REGION DE SEDHIOU

Partager

SÉNÉGALCOUPE ABUSIVE DES ARBRES DE CAILCEDRA (KHAYA SENEGALENSIS) DANS LA REGION DE SEDHIOU


COMMUNIQUE:

Nous, habitants de la ville de Sedhiou située au sud du Sénégal, constitués en “COLLECTIF CAÏLCÉDRATS”, portons à la connaissance des sénégalais, les faits ci-après:


Le 04 septembre dernier une opération d’abattage d’arbres constitués entièrement de caïlcédrats ou « Khaya senegalensis » est méthodiquement orchestrée par le service des eaux et forêts, la municipalité, la préfecture de la ville, “tous réunis dans une commission de protection civile ”disent-ils. Selon le préfet que nous avons vainement rencontré, cette opération va se poursuivre puisque près d’une cinquantaine d’arbres devraient être abattus à l’occasion de cette purge, devant des populations médusées et totalement désarmées.

Elle devrait également s'étendre au-delà de la commune et donc dans tout le département de SÉDHIOU. Notre rencontre avec le préfet de la ville s’est soldée par un échec et une menace de poursuites judiciaires contre nos représentants. C’est dire l’état d’esprit de nos gouvernants et administrateurs, fonctionnaires dans cette forfaiture injustifiée que nous qualifions de crime écologique.

A l’heure où le réchauffement climatique bat son plein, nous sommes au regret de constater que les autorités municipales de notre commune de SÉDHIOU prennent une décision qui démontre toute leur ignorance du défi que représente ce fléau et l’urgence climatique que vit notre planète.

Comme d’habitude, ils invoquent la vieillesse des arbres et la sécurité des populations pour justifier leur forfait alors qu’aucun diagnostic connu ne le prouve. Nous considérons que la référence à la sécurité des habitants est une imposture. Cette minéralisation des espaces urbains est un déni du réchauffement climatique et des impacts socio-sanitaires et économiques engendrés. Nous avons alors décidé de combattre cette décision en nous mobilisant autour d’une organisation spontanée de défense dénommée COLLECTIFS CAÏLCÉDRATS pour dénoncer ces abattages abusifs et utiliser tous les moyens possibles pour empêcher tout nouvel abattage.

Pour rappel, ces caïlcédrats jouent un rôle très important en absorbant l’eau et séquestre le carbone issu de la pollution atmosphérique. Ils ont un grand intérêt paysager et patrimonial, sans oublier leur grande capacité d’ombrage. Les services écologiques de cette espèce sont énormes et inestimables tant sur le plan économique, sanitaire qu’environnemental. Pour toutes ces raisons et vu l’urgence de la situation, nous vous appelons au secours pour nous aider à arrêter sans délai l’abattage des caïlcédrats. Actuellement, le bilan meurtrier est à plus d’une dizaine rien que dans la commune de SÉDHIOU.

Nous considérons que les autorités locales de SEDHIOU ne sauraient se mettre en marge des efforts planétaires de lutte contre le réchauffement climatique, conséquence directe de la déforestation et la pollution. Le Sénégal s’y est engagé irrévocablement à l’occasion de plusieurs sommets et conférences dont la COP 21 à Paris et en signant plusieurs conventions et accords mondiaux.

Cette semaine, plus d'une soixantaine de pays vont présenter leurs plans climat et le Sénégal, à l'instar des autres pays, comme à son habitude, sera représenté par son président. Dans son discours, il va vanter sans doute les bienfaits de l'environnement et des arbres alors que les services chargés des eaux et forêts et de l'environnement de son pays procèdent à des abattages systématiques des Caïlcédrats sous prétexte qu'ils seraient dangereux et menaçants pour la sécurité des populations de SEDHIOU. Nous invitons tous les sénégalais et Sedhiois en particulier, à nous rejoindre dans cette lutte pour le sauvetage des caïlcédrats.

                                                                                                                 LE COMITÉ D'INITIATIVE


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here