NAMIBIE/BOTSWANA : une alliance pour un mégaprojet solaire de 5 000 MW - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

NAMIBIE/BOTSWANA : une alliance pour un mégaprojet solaire de 5 000 MW

Partager

NAMIBIE/BOTSWANA : une alliance pour un mégaprojet solaire de 5 000 MW


Global Future Councils du Forum économique mondial vient d’annoncer que la Namibie et le Botswana travaillaient ensemble à la réalisation d’un mégaprojet solaire de 5 000 MW. L’électricité est destinée à satisfaire la demande intérieure des deux pays et à être exportée.

Le 28e Forum économique mondial sur l’Afrique se tient depuis le mercredi 4 septembre 2019 au Cap en Afrique du Sud. Si pour le moment l’évènement est parasité par l’actualité marquée par les violences xénophobes dans la nation arc-en-ciel, quelques bonnes nouvelles parviennent néanmoins à émerger. L’une d’entre elles concerne notamment le mégaprojet solaire en cours de gestation en Afrique australe.

Il sera mis en œuvre conjointement par le Botswana et la Namibie, annonce Global Future Councils, l’un des plus importants réseaux de connaissances interdisciplinaires au monde dédié à la promotion d’une pensée novatrice. Plusieurs institutions financières telles que la Banque africaine de développement (BAD), la Banque mondiale ou encore l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (Irena) sont membres des Global Future Councils.

Des centrales solaires à concentration et photovoltaïques

La Namibie et le Botswana vont construire des centrales solaires qui permettront de produire 5 000 MW. Le mégaprojet prévoit de construire aussi bien des centrales solaires photovoltaïques que des centrales solaires à concentration. Il sera mis en œuvre en plusieurs phases.

La première pourrait faire l’objet d’un appel d’offres de 300 à 500 MW pour répondre à la demande intérieure des deux pays. Une deuxième étape est prévue pour produire une énergie électrique comprise entre 500 et 1 000 MW. Une troisième et dernière phase permettra de construire des parcs solaires qui fourniront 1 000 à 3 000 MW. L’électricité produite dans les deux dernières phases sera vendue aux pays d’Afrique australe.

« Le marché de l’électricité produite par le mégaprojet solaire au Botswana et en Namibie comprend 12 autres pays de la région qui pourraient être connectés via des infrastructures de transport nouvelles et/ou améliorées », indique le Forum économique mondial. Et les deux pays ont la possibilité de réussir ce projet.

Pour ce qui est de la Namibie, le pays le plus aride du continent africain dispose de 300 jours d’ensoleillement par an. « La Namibie profite de l’essor mondial du marché du solaire, qui se traduit par une réduction des coûts et une amélioration de l’efficacité des panneaux solaires photovoltaïques et des équipements connexes », indiquait récemment Kahenge Haulofu, le directeur général de Nampower, la compagnie publique d’électricité namibienne. Le responsable a tenu ces propos lors de l’annonce d’un plan d’investissement de 338 millions de dollars dans les énergies renouvelables en Namibie.

Coté botswanais, le gouvernement mise aussi sur l’énergie solaire pour résorber le déficit d’approvisionnement en électricité qui perdure à l’échelle du pays. Récemment, il a lancé un appel d’offres pour deux projets solaires qui devraient permettre d’injecter 100 MW au réseau. La date de clôture de cet appel à manifestation d’intérêt qui était initialement prévue pour le 11 septembre 2019 a été repoussée au 27 septembre 2019.

A.G.M

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here