Lutte contre le réchauffement climatique : A New York, Félix Tshisekedi a plaidé pour « des compensations financières sérieuses » - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

Lutte contre le réchauffement climatique : A New York, Félix Tshisekedi a plaidé pour « des compensations financières sérieuses »

Partager

Lutte contre le réchauffement climatique : A New York, Félix Tshisekedi a plaidé pour « des compensations financières sérieuses »

Félix Tshisekedi a exhorté ce lundi à New York (USA) les partenaires de la RDC à soutenir son gouvernement dans les efforts pour ma préservation de l’écosystème de la forêt du Congo.  Dans son discours à la réunion pour l’alliance pour les forêts tropicales, il a précisé que ce soutien devrait se réaliser par des compensations financières sérieuses, des partenariats efficaces et le transfert des technologies afin de permettre d’œuvre de manière durable et par une action renforcée pour l’atténuation, l’adaptation et la diminution de gaz) effet de serre à la base du réchauffement climatique de la planète.

La forêt de la RDC s’étend sur une superficie de 154 millions d’hectares et couvre plus de 60% des forêts du bassin du Congo. Des récentes études ont montré que les tourbières dans la forêt de mon pays s’étendent sur 145.500 km2, et stockent quelque 30 milliards de tonnes de carbone. Cette étendue est l’équivalent de 3 ans d’émissions de combustibles fossiles dans le monde.

« Ce qui fait des tourbières du Congo le complexe des tourbières tropicales le plus étendu de la planète. Si les forêts de la RDC partaient en fumée, c’est plus de 52% d’eaux douces d’Afrique qui partiraient avec elles. La disparition de cet écosystème provoquerait une grave crise écologique et déstabiliserait la stabilité du climat dans le monde », a expliqué le Chef de l’Etat congolais.

Du haut de la tribune, il a rappelé que « pour des besoins essentiels de la vie, la forêt de la RDC est menacée, à l’instar de celles d’Amazonie. Il a relevé que dans le monde qu’environ 2,8 milliards de personnes utilisent le bois de chauffage pour la cuisson et le chauffage ».

Félix Tshisekedi a déclaré que dans son pays environ 90% des ménages dépendent du bois-énergie pour leurs besoins domestiques.

« La menace est sérieuse et nous devons absolument réaliser la transition énergétique en accélérant le développement et la promotion des énergies propres et renouvelables. C’est notamment dans ce cadre qu’il faudrait circonscrire les nombreuses initiatives au niveau de mon gouvernement et au niveau international, parmi lesquelles celles de planter un milliard d’arbres d’ici 2023 (…), celles de mettre en place une charte nationale de l’environnement et du développement durable, d’établir une cartographie forestière, d’évaluer les potentialités en biodiversité du Congo, etc. », a t-il déclaré. Il a aussi cité l’opérationnalisation et la promotion de l’économie verte et l’économie bleue en Afrique centrale et la mobilisation des efforts de l’économie verte et du Fonds bleu. 

Il a également ajouté parmi ces initiatives, la dynamisation de la mise en œuvre de l’initiative « sommet des trois bassins forestiers », plateforme politique Sud-Sud de gestion des forêts de l’Amazonie, du bassin du Congo et de Boméo-Mékong.

Félix Tshisekedi a également évoqué la mise en ouvre de la feuille de route pour la promotion des énergies renouvelables de l’Afrique centrale, ainsi que 26 projets intégrateurs prioritaires, dont Inga 3 pour la RDC, et 16 projets du programme d’électrification transfrontalière sous la coordination du Pool énergétique de l’Afrique centrale.

A.G.M

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here